Willian, guide en Amazonie

Willian Sunervel Toro Altamirano a 39 ans, il est né à Lago Agrio dans la région de l’Oriente en Equateur. Il est guide dans l’Amazonie depuis 5 ans, pour Ecolodge Cuyabeno, du nom du fleuve traversant la région. C’est en sa compagnie que nous avons découvert les merveilles de l’Amazonie, il a répondu à nos questions.

Willian a des yeux de lynx pour trouver les animaux cachés dans l’eau ou dans les arbres. A l’affût de chaque feuille qui bouge, de chaque branche, d’un bruit, d’un battement d’ailes, de ce qui brille … rien ne lui échappe, et ce pour notre plus grand bonheur ! Pour attirer leur attention, il reproduit les sons émis par certains d’entre eux. Anacondas, boas, caïmans, singes, paresseux, vautours… alors qu’on pense être seul et que tout est calme, tous ces animaux nous observent…

 

 

Comment devient-on guide en Amazonie ?

Etre guide en Amazonie n’est possible qu’après l’obtention d’une licence spécifique. « J’ai passé les examens pour devenir guide, d’abord le 1er à 500$, puis le second à 300$ et enfin le certificat pour 20$. En plus de tous les cours que j’ai eu, je lis beaucoup pour approfondir mes connaissances sur la faune et la flore et les partager ».

Être guide, une vocation ?

Willian n’a pas toujours été guide. Il travaillait auparavant pour une compagnie pétrolière à Lago Agrio comme une de ses sœurs. Aujourd’hui, même s’il aime ce qu’il fait, Willian n’a pas vraiment choisi d’être guide par conviction. Il a en fait suivi son frère, guide en Amazonie depuis 15 ans. Très intéressé par la faune et la flore, l’aspect financier a été un élément déterminant dans son choix : « Contrairement à mes anciens jobs, ici, mon patron me paie le même salaire tous les mois, c’est confortable. »

Une famille en Amazonie ?

Willian a 1 frère et 2 sœurs mais ni femme ni enfant pour le moment. Le rythme de guide, 15 jours d’excursion en pleine jungle puis 1 semaine de repos, n’est pas propice à la rencontre de l’âme sœur et à la construction d’une famille. Il espère bientôt trouver sa moitié et plaisante d’ailleurs : « et pourquoi pas parmi les clientes !? ».

Des projets pour l'avenir ?

Willian ne souhaite pas rester guide toute sa vie : « ça fait 5 ans que je suis guide, encore 5 ans et je retourne m’installer à Lago Agrio ». Willian a d’autres projets, il souhaite monter son hôtel ou une auberge de jeunesse et y faire de la bonne cuisine végétarienne.

 

Pour plus d'infos sur Amazonie : "Les merveilles de l'Amazonie" et "A la rencontre des indigènes d'Amazonie"

 

 

A vos commentaires !