Nous avons fêté Noël et le Nouvel An en Chine !

Parmi les 11 pays prévus à notre carnet de route, nous avons choisi de passer les fêtes de fin d’année dans le seul pays qui ne les célèbre pas en même temps que nous : la Chine ! Passer Noël et le Nouvel An à 8000 km de sa famille et de ses amis, mode d’emploi !

 

 

Noël à Xi’ian

En France, en plus d’être une fête chrétienne, Noël est l’occasion de se retrouver en famille autour d’un bon repas, de décorer sa maison, de faire le sapin… et d’attendre avec impatience la livraison des cadeaux par le Père Noël…

La Chine n’étant pas un pays chrétien, le 25 décembre est un jour comme les autres ou presque. Depuis peu, Noël a fait son apparition mais d’une manière très éloignée de la nôtre. Ici, Noël est célébré que par les générations de moins de 30 ans d’une manière qui se rapproche fortement de nos kermesses et fêtes foraines. En effet, les sapins se font rares (ou sont installés dans les zones touristiques), les longs repas de famille sont remplacés par une sortie dans les rues entre amis, à manger du street-food et pour certains finir dans un KTV en soirée karaoké.

Dans les rues, on croise quelques joyeux lurons déguisés en Père Noël qui n’hésitent pas à rajouter sur leur bonnet rouge et blanc, un serre-tête de Minnie, des bois de cerf et des papillons lumineux.  Des dizaines de vendeurs ambulants proposent toute sorte de babioles allant du masque de monstre au masque de Venise en passant par les petites boites cadeaux avec une pomme à l’intérieur !

 

De notre côté, nous avons suivi la foule dans les rues via le quartier musulman de Xi’an puis dans les grandes artères de la ville. Voulant goûter à toutes les spécialités, nous sommes aussi allés au KTV pour admirer les performances vocales de nos amis Chinois mais voilà, ce n’était pas tout à fait ce à quoi on s’attendait. Ici, pas de grande salle commune où les gens chantent à tour de rôle devant tout le monde, mais une multitude de petites salles « privées » pour chanter avec ses amis uniquement. On nous a donc proposé une de ces salles où il y avait bien deux micros et la télé mais l’idée de passer les prochaines heures chacun un micro à la main enfermés dans une salle à chanter du chinois, bien que très séduisante, à modifier la perspective de notre soirée. Nous essuyons par la suite échec sur échec pour trouver un restaurant ouvert pour notre repas de réveillon. On se tourne alors vers une petite épicerie pour acheter bières, noodles et apéritif chinois inconnu, que l’on dégustera à l’auberge en compagnie d’un couple de voyageurs belges. Nous qui voulions passer un Noël à la chinoise, c’est chose faite ! C’était très drôle de voir comment Noël est fêté en Chine mais on ne va pas vous cacher que la fameuse magie de Noël n’a pas opéré et que nous avons beaucoup pensé à nos bons repas de Noël habituels devant notre pot de noodles !

 

Nouvel An à Pékin

Pour le repas du Nouvel An, nous étions bien décidés à prendre notre revanche et nous nous sommes offerts un bon repas pékinois : l’excellent Pekin Duck (canard laqué). Le restaurant Dadong en a fait sa spécialité, nous l’avons testé.

Le canard entier est cuit au feu de bois puis découpé devant nous en fines lamelles. Servi dans un plat à part avec un assortiment de crudité, de la sauce soja, du sucre, des petites crêpes et une sorte de chouquette, il se mange d’une façon bien particulière :

  • Tremper le canard dans la sauce soja puis le sucre ;
  • Le déposer dans la crêpe avec quelques crudités ;
  • Rouler la crêpe façon nem ;
  • Déguster !
  • Et c’est excellent et encore plus quand il est accompagné d’un bon vin rouge.

Nous sortons de table repus et nous nous dirigeons vers le quartier de Houhai, quartier au bord du Lac Qianhai, où se regroupent tous les bars dont la plupart proposent des petits concerts live. Nous nous installons dans l’un d’entre eux et à peine nos premières gorgées de bières avalées, nous passons en 2016… dans la plus grande indifférence ! Et oui, ici pas de compte à rebours de longues embrassades, de « bonne année !!! » dans tous les sens ou de bouchons qui sautent, nous sommes passés en 2016 mais la Chine fêtera son Nouvel An en février. Ce qui ne nous empêche pas de passer une excellente soirée avec de la bonne musique chinoise !

 

Le Nouvel An Chinois

Le Nouvel an chinois, également appelé Festival du Printemps est la fête la plus importante pour les communautés asiatiques à travers le monde entier. Selon la tradition le Festival du printemps débute le premier jour du premier mois du calendrier lunaire et se termine au quinzième jour, le jour du Festival des lanternes. Cette fête est l’occasion de prendre des vacances et se réunir en famille.

Le mot signifiant année est considéré comme étant à l’origine le nom d'un monstre, Nian, qui venait autrefois rôder autour des villages une nuit par an, obligeant les habitants à se calfeutrer et à veiller jusqu’à son départ au petit matin. Les célébrations comportent un repas de réveillon, suivi d’une nuit de veille gage de longévité.

Le repas

Le repas de Nouvel An a souvent lieu au domicile des aînés de la famille. Le dîner ne peut commencer que lorsque toute la famille est présente (des places vides sont réservées aux membres ne pouvant pas assister au repas). Il est copieux et comporte des plats symboliques pour assurer santé, études…

  • le poisson, qui a la même prononciation en chinois que « surplus », doit être présent à chaque repas de Nouvel An pour garantir qu’on ne manquera jamais de rien.
  • le dessert traditionnel est le « gâteau de l'An » ; gâteau, a la même prononciation en chinois que « grandir », et en manger promet une croissance dans tous les domaines souhaités.
  • Le « grignotage en famille » : graines de pastèque, fruits secs, bonbons…

La veillée

Se coucher tard ce soir-là est un gage de longévité. On parle alors de « monter la garde de l’année » que certains occupent à jouer au mahjong… ou regarder la télévision !

Les étrennes

Traditionnellement, elles étaient distribuées par les aînés aux enfants et aux jeunes non mariés, et avaient surtout la valeur symbolique de porter chance durant toute la nouvelle année. L’argent est contenu dans des enveloppes rouges avec un vœu le plus souvent « félicitations, et faites fortune ».

Les pétards

Les pétards allumés en grand nombre, ont pour objectif de chasser les mauvaises influences et partir du bon pied pour la nouvelle année. On comprend désormais le sens de ces pétards que l’on entendait péter sous nos fenêtres avenue de Choisy à Paris, en plein quartier chinois ! 

 

Cette année, le nouvel an chinois sera célébré à partir du 8 février et marquera le passage de l’année de la chèvre à l’année du singe. Chaque année chinoise est associée à un des douze signes du zodiaque chinois, qui se succèdent année après année : rat, bœuf, tigre, lapin, dragon, serpent, cheval, chèvre, singe, coq, chien, cochon. Si vous suivez bien, 2014 était donc l’année du cheval et 2017 sera donc celle du Coq ! Chaque année est également associée à un des cinq éléments : métal, eau, bois, feu, terre.

 

2 commentaires

  1. Co&Nie
    Qu'il est doux de rêver des bons petits plats des réveillons français!!
    A vos commentaires ! 12 janvier 2016 at 21 h 47 min
    • Panda

      On compte sur vous pour avoir des doubles portions pour le réveillon 2016 !!!!

      A vos commentaires ! 23 janvier 2016 at 18 h 00 min

A vos commentaires !