Mei & Buddy, notre coup de cœur couchsurfing

De passage à Chengdu pour 3 jours et désireux d’en connaître toujours un peu plus sur la culture chinoise, nous avons choisi d’aller dormir chez l’habitant en couchsurfing : Mei & Buddy nous ont ouvert leurs portes. Portrait.

 

 

Qui sont-ils ?

Tous les 2 originaires de Chengdu et de ses alentours, Mei (30 ans) et Buddy (32 ans) ont fait de leur passion pour les jeux vidéo leur métier : Mei travaille chez Ubisoft à la conception des jeux et Buddy de son côté adapte des jeux vidéo occidentaux aux spécificités du marché chinois.

Jeunes mariés, ils ont souhaité nous faire partager les photos de ce grand jour qu’ils ont voulu à leur image. Ils ont organisé l’évènement de A à Z contrairement à ce que veut la tradition chinoise dans laquelle les parents financent et organisent tout pour leurs enfants. Comme ils nous l’ont dit, c’était un « petit » mariage avec un peu moins de 200 invités… la moyenne des mariages en Chine étant entre 300 et 400, 500 invités ou plus n’ayant rien d’exceptionnel ! Globalement, c’était un mariage assez semblable à ce que l’on connaît en France avec quelques points de détails qui nous ont marqués : le plateau de cigarettes servi à l’arrivée des invités (nous avons effectivement constaté que les chinois étaient de gros fumeurs) ou encore l’enveloppe rouge donnée à chacun d’entre eux pour y glisser un « petit » billet et y noter leurs vœux.

 

Buddy, le chef cuisto !

Dès le soir de notre arrivée, Buddy (de son nom chinois 杨佳(Yang Jia) qui signifie « parfait » nous a montré ses talents de cuisinier en nous préparant un « hot pot », plat typique de la Province du Sichuan que l’on a partagé avec un couple d’amis à eux. Très attentionné comme à son habitude, il nous a confié avoir moins épicé le plat qu’habituellement… on ne peut que l’en remercier car c’était déjà très « hot » mais surtout très bon ! Pour le dernier soir, Buddy nous a gâté avec 3 plats qu’il aime préparer : soupe à l’œuf et aux légumes, porc sauté aux poivrons (回锅肉) et légumes sautés (什锦蔬菜)… un régal ! Afin de leur faire découvrir à notre tour la cuisine française et pour les remercier de leur accueil, nous nous sommes chargés du dessert avec… des crêpes ! Outre être un bon cuisiner, nous avons adoré Buddy pour sa gentillesse, sa curiosité et ses talents de chanteur et de guitariste que nous avons découverts lors d’un mini-concert improvisé dans le salon !

 

Mei, la survivor !

On ne parle pas ici de son émission préférée (l’équivalent de notre Koh-lanta) mais de la façon dont elle s’est décrite pour évoquer sa naissance à la période de la politique de l’enfant unique. Mei (dont le nom signifie wintersweet, une variété de fleur) est cadette d’une famille de deux enfants et sa mère a dû se cacher pendant sa grossesse. La maison familiale a été saisie par les autorités afin de financer l’amende permettant à Mei de rester en vie sans quoi l’enfant était volé à la mère sans aucun espoir de survie. Et comme si ce n’était pas suffisant, trois autres membres de la famille ont perdu leur emploi dans l’administration chinoise car à ces postes « ils sont sensés montrer l’exemple… ». Témoignage bouleversant quand on voit ce petit bout de femme hyper dynamique au tempérament de battante.

Une autre politique de contrôle

Aujourd’hui, la Chine a évolué et la politique de l’enfant unique a été abandonnée très récemment : le 29 octobre 2015 ! Cependant, avec notre regard d’Occidentaux, et alors que chez nous les libertés d’expression et d’accès à l’information sont défendues corps et âmes, certains points nous interpellent. Lorsque nous leur demandons leur avis sur la censure médiatique mise en place par les autorités chinoises (impossibilité d’accès à de nombreux sites : Google, Le Monde, Facebook… et ils sont nombreux, nous en avons fait l’expérience), leur réponse est ambivalente : « Nous sommes conscients que la censure existe. D’un côté, il y a ceux qui n’ont rien connu d’autre et qui se contentent de ce qu’ils ont, cette situation ne les touche pas. D’un autre côté, il y a ceux qui souhaitent aller au-delà et qui ont trouvé des moyens détournés mais non autorisés d’avoir accès aux sites bloqués ».

 

Un avenir plein de projet

Mei et Buddy sont très ouverts sur les autres modes de vie et veulent fonder une famille qu’ils souhaitent voir grandir en dehors des frontières chinoises. « La pression scolaire, ici, est trop forte, on en demande beaucoup aux enfants dès le plus jeune âge, on souhaite que nos enfants découvrent autre chose. » Tous les deux curieux de découvrir d’autres cultures et après avoir fait leur voyage de noces en Italie, ils rêvent de faire un voyage au long cours. Nous avons donc longuement échangé sur notre projet tour du monde !

 

La Chine, un pays épatant !

Malgré certains points, Mei et Buddy sont fortement attachés à leur pays et à la question « Que diriez-vous pour promouvoir votre pays auprès de potentiels futurs touristes ? », ils répondent : « La Chine est un grand pays en constante évolution, aux provinces différentes à tous niveaux : cuisine, culture, paysage, dialecte… et très différent des pays d’Europe ou d’Amérique. Venir en Chine, c’est s’assurer d’un dépaysement total ! » Et on les rejoint à 100% !

 

Nous avons beaucoup aimé notre séjour chez Mei et Buddy, très riche en échanges. Merci encore et à très vite à Nantes !

A vos commentaires !