La fête du Têt : le nouvel an vietnamien

Traditionnellement, le Vietnam vit au rythme du calendrier lunaire (comme la Chine). Tous les ans, il ne célèbre pas la nouvelle année comme nous le 1er janvier mais le 1er jour du calendrier lunaire, cette date change donc tous les ans. La fête du Têt est la fête la plus populaire au Vietnam, et si chez nous le passage à la nouvelle année est l’occasion de faire la fête et de se réunir autour d’un bon repas, au Vietnam c’est tout un rituel qui commence même quelques jours avant le 1er de l’an ou le Têt comme ça s’appelle ici.

 

Avant le Têt : la célébration des génies du foyer

Le 23ème jour du décembre lunaire, les vietnamiens célèbrent Tao Quân : le génie du foyer. La croyance veut que Tao Quân, génie qui veille sur la famille, parte au ciel dans la nuit du 23ème jour sur le dos d’une carpe afin de rapporter à l’Empereur de Jade les mérites de chaque personne de la famille. Il revient ensuite à la maison le jour du réveillon pour passer à la nouvelle année avec eux. Chaque famille souhaitant que le génie rapporte de bons messages à  l’Empereur, il est coutume de préparer de bonnes offrandes dont une carpe vivante afin que Ta Quân puisse être reconduit au ciel. Tout ceci se traduit dans les rues du Vietnam par des tables d’offrandes entières avec de l’encens, des fruits, des plats délicieux, des Banh chung (gâteau de riz gluant traditionnel), des fleurs, de l’alcool, des papiers votifs (avec des vœux de dessus)… Dans les maisons, toutes ces offrandes sont en général déposées devant l’autel de Bouddha.

Une fois le culte terminé, la nourriture peut être dégustée, tous les papiers votifs sont brûlés et la carpe est remise à l’eau. Les légendes disent aussi que la carpe une fois relâchée dans la rivière se transforme en dragon. Pendant cette période, les Vietnamiens accrochent également une cage avec un oiseau à l’intérieur à l’entrée de leur maison. Ils le libéreront alors pour la nouvelle année en guise de porte-bonheur. Nous avons pu assister à tout ce rituel à Hoï An puis Hanoï.

 

Le Têt : Nouvel an vietnamien

Cette année, il a eu lieu le 8 février. Ce jour là encore, les Vietnamiens se réfèrent à beaucoup de croyances comme par exemple penser que tout ce qui se dit ou se passe ce jour-là influencera les 365 jours suivants. Ce jour-là, le premier invité à passer le pas de la porte a toute son importance, on préférera un homme marié avec des enfants et qui a une bonne situration financière afin d’apporter prospérité et bonheur pour l’année qui vient.

Le Têt est comme  Noël pour nous, c’est avant tout une fête familiale, on rend visite à ses proches et on se réunit autour d’un bon repas. Souvent pour l’occasion, un porc par famille est sacrifié.

Le Têt est aussi une période de grand nettoyage pour accueillir la Nouvelle Année : maisons, meubles, commerces, voitures, scooters… Chacun décore également sa maison avec une branche de prunier en fleurs (équivalent à notre sapin de Noël) à laquelle ils suspendent des décorations et des guirlandes.

Pour les vœux, on se souhaite « Phuc Lôc Tho » et on trinque plus que de raison à l’alcool de riz ou de maïs.

Pour nous le jour du Têt coïncidait avec notre retour à Ha Giang de 4 jours de trek à moto, et au moment du repas, tout le personnel de l’hôtel et leur famille (hommes d’un côté et femmes de l’autre) étaient réunis autour d’un festin, certains ayant visiblement trinqué plus d’une fois à la Nouvelle année ! Etant donné que nous étions les 2 seuls clients, nous avons été très gentiment conviés à participer à la célébration de la Nouvelle Année. Le ventre déjà plein, nous avons été grassement resservis en nems et viandes, et on ne parle pas bien sûr de l’alcool de maïs. Une très bonne soirée 100% vietnamienne au  cours de laquelle nous avons fêté une seconde fois la Nouvelle Année ! L’année 2016 s’annonce sous les meilleurs auspices !

 

A vos commentaires !