La Birmanie : bienvenue au pays des Bisounours bouddhistes !

Nous commençons notre découverte de l’Asie du Sud-Est par la Birmanie ou Myanmar (cf petite info ci-dessous). Depuis les années 60, ce pays a connu une succession de dictatures militaires. En 2011, la Birmanie s’ouvre un peu plus au monde avec la mise en place d’un pouvoir civil, même si à sa tête on retrouve un ancien membre de la dernière junte militaire. L’ouverture du pays se veut donc encore très encadrée et regardée de près par cette organisation militaire. Pour autant, la Birmanie a de nombreux atouts à faire valoir et devient une destination de plus en plus prisée des touristes.

 

La Birmanie est l’un des pays au monde où la ferveur bouddhiste est la plus forte, en témoignent les innombrables temples et pagodes construits sur le territoire. Hôtels, restaurants, échoppes, maisons… il n’y a pas un lieu où Bouddha n’ait pas son autel !

Nous avons baroudé sur les routes de ce pays encore en voie de développement, à travers de jolis paysages et où quelque-soit l’endroit, nous avons été impressionnés par l’incroyable gentillesse des Birmans, leur sourire à toute épreuve et leur volonté in-intéressée de vous aider à découvrir leur pays de la meilleure manière qu’il soit.

On vous raconte !

 

Rangoon : première gorgée de sourires

Après 3 avions et 1 nuit (drôle mais peu reposante) dans le hall de l’aéroport de Bangkok, nous arrivons à Rangoon (qui n’est pas la capitale de la Birmanie !). La chaleur extérieure nous fait vite oublier les 5 degrés de Pékin et Ô miracle, nous retrouvons un ciel bleu ! Un coup de taxi et nous arrivons à l’hôtel où nous nous effondrons pour une sieste bien méritée après les dernières 30 heures depuis le départ de Pékin.

Nous ne verrons pas grand-chose de Rangoon pendant nos 2 jours sur place mais ce que nous voyons nous donne envie de découvrir la Birmanie : pagodes, cuisine birmane et surtout gentillesse et sourires de la part des Birmans ! Petit point de détail, ici, tous les hommes sont en jupe J Il s’agit d’un « longyi », grand morceau de tissu noué autour de la taille.

 

 

Mandalay : une ville et des villages

Dans le bus de nuit qui nous conduit à Mandalay, nous subissons la grande fraicheur provoquée par la clim à fond (marque de fabrique des bus birmans) ! Nos âmes d’enfant refont surface et nous construisons une magnifique cabane à l’aide de couvertures pour nous protéger du froid ! On est bien et on s’endort… Nous arrivons à bon port au beau milieu de la nuit (nous ne comprenons toujours pas pourquoi les bus partent si tôt pour arriver si tôt…) et finissons notre nuit à l’hôtel.

De nouveau sur pied, nous resterons 2 jours à Mandalay pour visiter la région : 

 

 

  • 1 palais, des temples, des monastères… et des moines : en Birmanie on croise des moines partout, avec leur robe rouge (ou rose si ce sont des femmes) et leur crâne rasé. En effet, les moines n’ont pas le droit de se regarder dans un miroir c’est pourquoi il leur est plus pratique de se raser la tête ! Nous en croisons donc à chaque coin de rue et nombreux sont ceux qui viennent vous parler en commençant par « Bonjour, comment allez-vous, je souhaite améliorer mon anglais, peut-on échanger quelques mots ? ». Belle manière d’aborder les touristes et pour nous une bonne occasion de les questionner sur leur religion et leur pays. Nous apprenons par exemple que les moines hommes ne se font jamais à manger (contrairement aux femmes) et passent donc de marché en marché, de rues en rues pour que les commerçants leur fournissent quelques victuailles et que les touristes ou locaux fassent une donation. En entrant dans certains temples, une pancarte nous fait quelque peu vriller… (photo) Les femmes doivent aussi se couvrir les jambes pour entrer dans certains temples tandis que les hommes en sont exemptés…
  • 2 couchers de soleil : comme dans quasiment chaque endroit que nous avons visité, il y a toujours « le coucher de soleil à ne pas rater »… Nous ne ferions pas des kilomètres et des kilomètres pour en voir mais quand ils sont à 2 pas… pourquoi pas ! Nous assistons donc à celui de « Mandalay Hill », colline surplombant la ville et celui du pont en bois d’U Bein, sur la rivière et les pêcheurs. Sympa.
  • 3 petits villages : le tour de Mandalay est plutôt rapide et on décide donc d’aller visiter les alentours : Amarapura, Inwa et Sagaing. C’est partie pour une journée d’excursion à 4 dans un taxi pick-up. On passe notamment par des petits villages, des rizières… et on vous le donne en 1000… des temples ! Dans les premiers kilomètres, notre chauffeur nous arrête au premier spot où l’on comprend que l’on va regarder des singes (« monkeys » en anglais) manger. Un peu dubitatifs sur l’intérêt de cette pause, on l’est encore plus lorsque l’on se rend compte que derrière une foule de gens amassés, ce ne sont pas des « monkeys » en train de manger mais des « monks »… c’est-à-dire des moines ! Totalement interloqués par le côté « zoo » de ce qu’on découvre et de son absence d’intérêt, on remonte illico dans le pick-up pour la suite de la journée qui se voudra beaucoup plus intéressante !  
  • 4 fois la même rencontre (jamais 2 sans 3… sans 4… sans  5… sans 6… sans 7…) : même si ça ne fourmille pas de touristes, la Birmanie est plus touristique que les pays précédents, beaucoup de français et le parcours est plus ou moins le même pour tout le monde. A notre arrivée à l’aéroport de Rangoon, nous avons partagé un taxi à plusieurs dont un couple de français… que nous retrouvons dans le bus de nuit pour Mandalay… que nous croisons par 2 fois lors de visites à Mandalay… Se croiser autant de fois à des endroits différents, il y avait forcément quelque chose… la 5ème rencontre sera donc volontaire autour d’un bon repas ! On se recroisera encore très régulièrement pour les jours restants en Birmanie… Jackie, Marc, à très bientôt !

 

Hsipaw : pour des randos ou des dodos

Tout est dit dans le titre. Hsipaw est à la base connue pour ses belles randos… Arrivés à un moment du voyage où on a pas mal bougé, nos quelques jours à Hsipaw nous permettent surtout de nous reposer (et oui, un voyage au long cours, c’est du travail et c’est parfois fatiguant !).

 

Bagan : 4000 temples et 2 solex

On vous l’a dit, la Birmanie est un pays ultra bouddhiste… mais à Bagan, c’est tout simplement démesuré !! Pas moins de 4000 temples en l’honneur de Bouddha ont été construits sur seulement 40 km² ! Alors bien sûr, le paysage est exceptionnel et on se dit que ce que les Hommes sont capables de construire au nom de la religion est vraiment hallucinant ! Il y a un gros contraste entre la richesse concentrée dans ces temples et la « richesse » que l’on voit dans les rues !

Pour faire le tour des temples, pagodes et tupas en plein soleil et sous 35°C, on n'a pas trop envie de pédaler alors on opte pour 2 solex. On ne connait pas la vitesse de pointe car l’écran était cassé, mais on a au moins du faire du 35 km/h ! Dans l’un des temples, on rencontre une dame qui nous explique quelques-unes des règles auxquelles se soumettent les moines bouddhistes ou encore le sens de quelques symboles et statues nous entourant.

 

Kalaw : avant l’effort, le réconfort

Kalaw est surtout une ville étape pour le départ de treks menant jusqu’au Lac Inle. Nous en profitons pour nous poser un peu et faire connaissance avec les autres backpackers de l’auberge autour d’une bonne bière sur le rooftop !

 

Lac Inle : après l’effort, le réconfort

Après 3 jours de trek (voir article « Trek dans la campagne birmane : de Kalaw à Inle Lake »), nous nous baladons dans les environs du lac Inle connu pour ses pêcheurs qui pagaient avec les pieds. Autour du lac, nous passons par de nombreux petits villages de pêcheurs et paysans, avec maisons sur pilotis. Une vraie image de carte postale ! 

 

 

2 commentaires

  1. Co&Nie
    Très belles photos, impressionnant tous ces temples. Et bien sûr, quels beaux solex!, les pneus étaient-ils anti-crevaisons?????? Continuez de nous faire rêver. Bisous . 
    A vos commentaires ! 9 février 2016 at 22 h 55 min
    • Panda

      On n'a pas crevé cette fois-ci et la batterie a tenu jusqu'au bout ! Gros bisous

      A vos commentaires ! 17 février 2016 at 7 h 05 min

A vos commentaires !