Guilin et sa région en guise d’intro à notre périple chinois

Après une semaine à Hong Kong pour obtenir notre visa d’entrée en Chine continentale, nous y voilà ! C’est via la ville de Shenzen que nous passons la frontière sans souci, et malgré une petite erreur de gare, nous prenons le train « very fast » pour Guilin et la province de Guangxi .

A notre descente du train, il fait nuit et là, changement de décor : tout est écrit en chinois, finis les sous-titrages en anglais et il nous faut trouver notre chemin pour l’auberge. Ça devait être facile puisque nous sommes censés être à 5 minutes à pied de notre point de chute. On demande alors à deux jeunes filles qui parlent un peu anglais et on comprend que l’on ne se trouve pas à la bonne gare : nous sommes à la North Station alors que notre auberge est située au sud de Guilin, qui compte plus de 5 millions d’habitants… On prend donc un taxi pour les 10 kilomètres qu’il nous reste (heureusement nous avions pris en photo le nom et l’adresse de l’auberge en chinois).

 

Guilin et ses pagodes

Nous arrivons dans une auberge de jeunesse très jolie, propre, avec un personnel très sympa. Le seul hic : la température à l’intérieur ! Ici comme en France, nous sommes au début de l’hiver mais ici il n’y a pas de chauffage et toutes les portes et fenêtres sont ouvertes… ça nous change de Cairns ! Autre changement, nous découvrons les joies de la censure des autorités chinoises : nous n’avons plus accès à Google, Le Monde, YouTube, Facebook, certains sites et forum de voyage… On fera donc sans pour le mois à venir. Changement de culture également et les codes ne sont pas les mêmes ! Ici, l’espace personnel est plus réduit et il n’est pas rare que certaines personnes se mettent à 5cm de vous pour vous observer, ou pour vous prendre en photo, en demandant ou non la permission ! Il est « amusant » de voir les appareils photos se diriger vers nous à notre passage…

Guilin est une jolie « petite » ville. Nous nous baladons le long du Lac Shan où les 2 magnifiques pagodes du Soleil et de la Lune se dressent en son milieu. Les pagodes étant des édifices religieux consacrés au culte de Bouddha, pouvant également faire office de tour d’observation.

A la tombée de la nuit, c’est encore plus joli et les rue piétonnes s’animent et se remplissent de vendeurs ambulants : vêtements, babioles, street-food… L’occasion de commencer notre découverte culinaire !

 

Terrasses de riz de Longji

Situées à 3 heures de bus au Nord de Guilin,les terrasses de Longji prennent place dans une région montagneuse et humide. Sur place, notre auberge est située en plein milieu des terrasses, dans les hauteurs et il faut marcher 40 minutes pour nous y rendre, à travers des petits villages reculés typiques dont les maisons sont construites en bois.

A cette période, l’auberge est vide et nous partageons nos 2 jours sur place avec les 2 seuls autres voyageurs : deux québécois en voyage au long cours. La vue de notre chambre est magnifique mais très vite les nuages viennent recouvrir les terrasses ne nous laissant apercevoir qu’une épaisse couche de brume. Cette zone étant renommée en partie pour ses belles randos, nous partons quand même pour tenter de profiter des points de vue qu’offrent ces terrasses. Malheureusement, la brume ne désépaissit pas et la pluie nous pousse à rebrousser chemin. Nous réussissons tant bien que mal à prendre quelques jolies photos, mais voilà ce que nous aurions dû voir (à droite)… Du pareil au même !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yangshuo et Xingping : le long de la rivière Li

Pour découvrir les alentours de Guilin, nous partons pour Yangshuo situé le long de la rivière Li et station touristique des familles chinoises. Il suffit d’aller faire un tour dans le quartier des bars, restaurants le soir pour comprendre ce qu’ils aiment faire en vacances : karaoké, bars avec chanteurs « ultra stylés too much », gogo danseuses. C’est à celui qui mettra la musique le plus fort à l’extérieur pour attirer le plus de clients. Autant vous dire que la rue principale est un capharnaüm sans nom !

Un peu plus au nord, se trouve Xingping, petite ville rurale où nous avons pris un bamboo-boat pour se balader sur la rivière Li entre les montagnes. Encore une fois, c’était très beau mais sous le soleil tout doit être sublimé.

 

 

 

 

A vos commentaires !