Gastronomie chinoise

Depuis longtemps impatients de goûter à ses spécialités, notre séjour en Chine rime avec découvertes culinaires ! Assez loin de ce que l’on trouve sur la carte des restaurants chinois en France, nous avons découvert une cuisine gouteuse et très variée mais n’avons rencontré ni nems ni rouleaux de printemps… Peut-être parce que au même titre que l’Europe a une multitude de plats selon ses pays, la Chine (à peine plus petite que l’Europe) a également ses spécialités selon ses Provinces (globalement : le Sud a une cuisine sucrée, le Nord salée, l'Ouest épicée et l'Est aigre doux).

 

A vos baguettes, prêts… Dégustez !

Si notre cours de cuisine à Yangshuo en début de parcours nous a initiés à certains plats, le reste de notre parcours nous a permis d’en savourer bien d’autres. On reconnait alors différents types de plats, plus ou moins épicés, avec souvent beaucoup d’arômes :

  • Les noodles : classiques ou de riz, sautés ou en soupe.
  • Le riz : pas aussi présent que ce qu’on aurait pensé. Gluant ou sauté, nature ou assaisonné (ex : riz cantonnais).
  • Les soupes : il s’agit souvent d’un bouillon accompagné de coriandre, oignon, ail, gingembre, et d’un ou plusieurs aliments : tomate, champignon, concombre, œuf (frit ou poché), boulettes de viande, raviolis, poisson…
  • Les légumes sautés au wok ou en salade : champignons (dont le champignon noir), pousses de bambou, lotus, chou chinois… et l’aubergine notre préférée.
  • Les dumplings : frits ou à la vapeur, ce sont des petits raviolis de pâte de blé ou de riz fourrés aux légumes, viandes, poissons, épicés, herbes…
  • Les viandes, poissons : contrairement à chez nous où il y a souvent des gros morceaux dans les assiettes, ici ils sont toujours émincés pour pouvoir les manger avec des baguettes (ni couteau ni fourchette sur les tables).
  • Canard laqué : spécialité pékinoise, quand il est bien préparé c’est un délice, nous y avons succombé pour fêter la Nouvelle Année.
  • Les desserts : contrairement à nous, il est très rare que les chinois terminent leur repas sur un dessert, il existe néanmoins certaines spécialités comme la gaufre de Hong-Kong, les boules de taro au caramel, la tarte aux œufs… cf. galerie photos.
  • Les boissons :
  • L’eau : non potable, elle est servie chaude après avoir été bouillie.
  • Le thé : parfois offert dans les restos au même titre que la carafe d’eau chez nous.
  • La bière : la bière chinoise est très douce et pour les amateurs de bières belges, elle peut manquer de goût mais a au moins le mérite d’hydrater.

 

Une conception différente des repas

Outre avoir découvert de nouvelles saveurs, c’est aussi la manière d’appréhender le repas et le service qui diffère de nos habitudes françaises. Comme nous les Chinois mangent trois repas par jour mais la composition du petit déjeuner est très différente de la nôtre : uniquement salé, allant des noodles à la soupe en passant par de petites brioches vapeur fourrées à la viande ou aux légumes. Les déjeuners ou diners, quant à eux, se prennent assez tôt, respectivement à partir de 11h30 et 17h30 et sont très rarement conclus par un dessert.

Partout, il est possible de manger dans la rue via tous les stands de street-food dont les Chinois raffolent ! On peut y trouver brochettes de viande, calamar, légumes, tofus, cuisses de poulet, boulettes en tous genres, brioches vapeur et crêpes fourrées salées, fruits secs (dattes, pêches, citrons…), noix, nougat, gâteaux vapeur, jus de fruit… Pas cher et varié, on a adoré pouvoir s’arrêter tous les deux mètres pour tester plein de choses ! Nos favoris : les bananes frites, les nougats faits sous nos yeux et les boulettes de poulpe.

 

Manger, c’est partager !

Si vous vous asseyez manger autour d’une table, à la maison ou au restaurant, vous partagerez la plupart du temps les plats avec les autres convives, chacun piochant chacune de ses bouchées dans le plat au centre de la table. Nous avons beaucoup aimé cette conception de partage du repas et le fait qu’il puisse y avoir soit un seul gros plat, soit plusieurs assiettes à partager. C’est un peu comme si tous nos repas se faisaient autour d’une fondue, raclette ou crêpe party ! Soso adepte du « moit’ moit’ » est ravie ! Ça permet de pouvoir goûter à plusieurs plats dans un même repas.

 

« Madame est servie » version chinoise

Si nous avons beaucoup aimé la cuisine chinoise pour ses saveurs et sa variété, on ne gardera pas un souvenir impérissable des lieux dans lesquels nous avons mangé.

La notion « aller manger au resto » est différente. Si pour nous, « se faire une bonne bouffe » correspond souvent à une sortie, à un moment de détente, une découverte… en Chine, le resto est plus souvent apparenté à une « cantine » : on y vient « seulement » pour manger, en ce sens le service et l’ambiance sont très différents de ce que l’on connait.

  • Le décor : la luminosité est souvent blanche et froide, la décoration intérieure est la plupart du temps inexistante, rares sont les services de vaisselle avec un peu de fantaisie (alors que la vaisselle chinoise peut être très travaillée et superbe), et parfois même on vous apporte un set sous vide avec assiette, bol et verre que l’on vous fait payer. Enfin, en plein hiver, comme nous l’avons vécu, il n’est pas rare de devoir garder bonnet et manteau pour ne pas geler sur place, l’absence de chauffage et les portes systématiquement ouvertes n’aidant pas ! A l’approche des zones touristiques, on trouve des restos à l’ambiance un peu plus chaleureuse.
  • Le service : bien loin des codes pointus de l’hôtellerie française, le service en Chine est beaucoup plus « free- style » :

     

    – Le serveur qui vous donne le menu reste collé à vous en attendant votre commande et vous fait bien comprendre que 20 secondes pour réfléchir c’est déjà trop (grosse pression quand tout est écrit en Chinois sans photo !). La méthode du « choix au pif » devient alors votre meilleure amie mais à vos risques et périls.

– Si chacun prend un plat individuel, bien souvent ils ne sont pas servis en même temps alors que le premier est quasiment terminé.

– L’eau n’étant pas potable, on vous sert un verre d’eau chaude bouillie et nature… un délice !

 

A côté de ça, nous n’avons quasiment jamais été déçus de nos plats, bons et servis en bonne quantité avec un service très aimable même si souvent pressant.

2 commentaires

  1. Co&Nie
    Vous avez dû passer beaucoup de temps à manger, un moyen de se réchauffer! Espérons que vous avez noté les recettes et que vous nous ferez goûter ces petits plats!! Co&Nie      
    A vos commentaires ! 12 janvier 2016 at 21 h 27 min
    • Panda

      Les recettes sont plus ou moins dans la tête... donc on essaiera de vous refaire quelques plats ! L'avantage c'est que même si loupés, vous ne pourrez pas comparer avec le goût de l'original :)

      A vos commentaires ! 23 janvier 2016 at 17 h 45 min

A vos commentaires !