Gastronomie Chilienne

Pour ce quatrième pays d’Amérique du Sud de notre voyage, nous avons bien sûr retrouvé beaucoup de saveurs déjà goûtées en Equateur, Pérou ou Bolivie.

Mais le Chili connu pour sa cuisine a aussi ses spécialités :

 

  • Terremoto : cocktail très typique à base de Fernet, liqueur de vin blanc, sirop de grenadine ou de pêche et glace à l’ananas. A boire avec modération car très traitre…

 

  • Chicha : autre cocktail typique à base de jus de fruits (pomme ou raisin) fermenté et alcoolisé.

 

  • Vin chilien : comme vous le savez peut être, le vin Chilien occupe une place de plus en plus importante sur le marché. Curieux d’en connaitre les spécialités, nous avons visité les vignes d’Undurraga proche de Santiago et découvert le Carménère, cépage aujourd’hui disparu en France. Nous avons apprécié celui que nous avons goûté bien que nous ayons préféré le Cabernet Sauvignon du même domaine.   

 

  • Pisco : le Chili et le Pérou se disputent la paternité de cet alcool. Nous en avons goûté différentes sortes au Chili (avec du coca, à la coca) et pour nous, le Pérou serait le plus légitime des 2 à le revendiquer… On vous laisse vous faire votre propre opinion en y allant !

 

  • Lomo a lo pobre : grande assiette de frites recouvertes d’une tranche de bœuf et de deux œufs frits : attention les calories ! Ce plat qui signifie « bifteck à la pauvre » tient son nom du fait qu’il était accessible aux personnes les plus pauvres.

 

  • Chorillana : grande assiette de frites recouvertes de morceaux de viande et d’oignons frits. De même que pour le lomo a lo pobre il faut le goûter une fois mais ce ne sont pas des plats d’une grande finesse !

 

  • Chupe de centollas : gratin de crabe royal spécialité de Punta Arenas, ville portuaire de Patagonie, une vraie tuerie avec un bon petit Sauvignon !

 

  • Pastel de choclo : polenta de maïs avec morceaux de viandes, raisins et oignons. Semblable à notre hachis parmentier, il est très bon mais pèse lourd sur l’estomac…

 

  • Pasta !!! : on ne pouvait terminer cet article sans une mention spéciale pour celles qui nous ont permis d’aller au bout du W trek ! Après 11 min de cuisson sur un petit réchaud et une bonne sauce bolognaise sous vide… EXCELLENTISSSSSIMOOO !!!

 

 

A vos commentaires !